Parution – Continuités et discontinuités à la fin du IIe siècle avant notre ère dans l’espace celtique et à sa périphérie

Continuités et discontinuités à la fin du IIe siècle avant notre ère dans l’espace celtique et à sa périphérie

(Actes de la table-ronde de Glux-en-Glenne, 25-27 octobre 2021)

(Bibracte 32), 2023, 398 p. – Bibracte

Guichard, V. (dir.)

L’archéologie de l’âge du Fer a considérablement prospéré au cours du dernier demi-siècle, notamment dans le domaine celtique. La fin de la période (IIe et Ier s. av. n.è.) dispose ainsi d’un corpus considérable de données matérielles qui a notamment permis de mettre en évidence un développement rapide des sociétés. La même période voit aussi une forte augmentation des sources écrites concernant les rapports entretenus par Rome avec les peuples barbares. Ces sources évoquent des périodes de crise. C’est le cas de la Guerre des Gaules, mais aussi d’une autre période de conflits importants, à la fin du IIe s., qui démarre avec une confrontation des armées romaines avec des peuples gaulois et se poursuit avec des troubles qui affectent un espace bien plus large, habituellement désignés par les auteurs latins sous le nom de Guerres cimbriques. Ces événements n’interviennent jamais dans les schémas explicatifs des archéologues et ce n’est que tout récemment que les premiers témoins matériels indiscutables d’une confrontation militaire des Guerres cimbriques, la bataille d’Arausio / Orange (105 av. n.è.), ont été exhumés. Parallèlement, l’enrichissement permanent des corpus archéologiques permet de constater que la fin du IIe s. et le début du siècle suivant connaissent une réorganisation très importante du peuplement dans le domaine celtique. Cette réorganisation se traduit par le développement rapide des oppida ; elle peut aussi, dans certaines régions, prendre la forme d’une baisse brutale de l’occupation des sites non fortifiés. La table-ronde tenue en octobre 2021 à Bibracte avait pour ambition d’établir un bilan de la documentation archéologique relative à cette période dans un vaste espace, du nord de la péninsule Ibérique au Moyen-Danube et de la Méditerranée aux rivages nordiques du continent. On s’est aussi efforcé, en mobilisant le point de vue d’historiens, d’apprécier la possibilité d’une mise en regard des textes et des vestiges matériels. Les quelque vingt articles qui sont issus de cette rencontre contribuent à la définition de nouvelles perspectives de recherche, dans un contexte où les recherches archéologiques sur la Protohistoire et l’Antiquité accordent de nouveau de l’importance aux questions militaires et aux crises après des décennies de délaissement.

Sommaire :
– Continuités et discontinuités à la fin du IIe siècle avant notre ère dans le sud de la Gaule (N. Nin, C. Sanchez)
– Peuplement et romanisation du IIIe au Ier siècle avant notre ère de la moyenne vallée du Rhône au nord-est du Massif central (Y. Deberge, M.-C. Kurzaj, G. Maza, G. Varennes, L. Serrières)
– Ruptures et continuités entre les IIIe et Ier siècles avant notre ère : le cas du centre-est de la Gaule (P. Barral, P. Nouvel)
– La dynamique brisée du développement des domaines ruraux à la fin du second âge du Fer en France septentrionale, un effet de conflits guerriers ? (F. Malrain, A. Cony, T. Lorho)
– Le Plateau suisse et les Helvètes de La Tène D1 à La Tène D2a : ruptures territoriales, culturelles et paradigmatiques (T. Luginbühl, M. Demierre, P. Brand, D. Castella)
– La haute vallée du Rhône et la Vallée d’Aoste du début du IIe siècle au premier quart du Ier siècle avant notre ère (L. de Kalbermatten, G. Bertocco, R. Andenmatten)
– Late 2nd and early 1st century BC settlement and population dynamics in the Middle Rhine region (S. Hornung)
– Continuity and change at the end of the 2nd century BC in southern England and the cross-Channel zone (A. P. Fitzpatrick, C. Haselgrove, P. Lowther)
– The Cimbrian migration conceived as an expression of societal stress caused by soil degradation in the Northwest-European Plain (N. Roymans)
– The migration of the Cimbri. Connecting history and archaeology (J. Martens)
– From the Baltic to the Carpathians at the end of the 2nd century BC (T. Bochnak, M. Kasinski)
– L’âge du Fer laténien et sa transformation à la fin du IIe siècle avant notre ère en Bohême, en Moravie et dans les régions du Moyen-Danube (J. Militky, M. Karwowski)
– Essai de contextualisation historique et géostratégique du développement des oppida du IIe siècle avant notre ère dans les régions hercyniennes (B. Petit)
– Les agglomérations ouvertes et les oppida : mise en parallèle de deux modèles urbains (S. Fichtl, E. Hiriart)
– Problems of interpreting changes in the 2nd century BC in temperate Europe (J. Collis)
– Les oppida, un programme de militarisation de la société celtique ? (S. Krausz)
– La fin du IIe siècle avant notre ère, un tournant dans la manière de faire la guerre chez les Celtes ? (A. Deyber)
– Les vestiges littéraires des « Guerres cimbriques » : le dossier de la bataille d’Arausio (105 av. n.è.) (M. Engerbeaud)
– Des gladiateurs pour Rutilius. Autour de l’évolution supposée des techniques de combat chez les Romains à la fin du IIe siècle avant notre ère (F. Cadiou)
– Le IIe s. av. n.è., un tournant dans la politique romaine à l’égard de ses voisins gaulois (A. Pérez Rubio, L. Lamoine)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Eneko Hiriart (18 septembre 2023). Parution – Continuités et discontinuités à la fin du IIe siècle avant notre ère dans l’espace celtique et à sa périphérie. Le blog de l'AFEAF. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ao1g


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search