Exposition – AVEC ARMES ET BAGAGES – Les Celtes du Chablais

Cette exposition conçue par le musée du Chablais en partenariat avec l’Inrap vise à présenter au public les premiers résultats d’un projet collectif de recherche portant sur les vestiges funéraires du second âge du Fer dans le Chablais français, cette portion de territoire haut-savoyard enserrée entre le lac Léman et les grandes Alpes. L’objectif consiste à dresser un portrait vivant des Celtes qui ont peuplé cette région, principalement entre le 5e et le 3e siècle av. J.-C., à travers le prisme de la culture laténienne.

 

La majeure partie des mobiliers exposés provient de la nécropole des Léchères à Chens-sur-Léman, située à quelques centaines de mètres de la station palafittique de Tougues, classée à l’UNESCO. Sur le plateau des Léchères, près d’une centaine de sépultures celtiques ont été découvertes au cours du XXe siècle dans des carrières de sable. Les mobiliers et les squelettes mis au jour dans les années 1960-70 sont restés ignorés de la communauté scientifique pendant près de cinquante ans. Redécouverts et étudiés récemment, ils sont aujourd’hui présentés pour la première fois au public.

 

En s’immergeant dans le Chablais du second âge du Fer, le visiteur est invité à s’interroger sur la démarche archéologique qui permet, à partir de l’étude de vestiges du monde des morts, de proposer la restitution d’une image du monde des vivants, avec ses composantes sociétales et culturelles. Au delà du voyage vers la mort qu’évoquent les sépultures dont proviennent les objets exposés, les Celtes de l’époque laténienne autorisent à traiter une notion sensible pour le monde contemporain. En effet, par leurs migrations, échanges et brassages autant démographiques, matériels que spirituels, ils permettent d’initier une réflexion sur les mobilités à l’œuvre dans l’évolution d’une population et d’une culture.

 

Après la présentation des indispensables notions préalables à l’immersion, par le biais de définitions, de cartes et de quelques mobiliers du premier âge du Fer régional, vient une sélection de documents retraçant l’histoire des découvertes et des collections exposées.

 

La première salle traite dans un second temps des pratiques funéraires, en illustrant par exemple la crémation et l’inhumation. La scénographie est construite autour de la reconstitution centrale de la sépulture du guerrier de Véreître fouillée en 2008, autour de laquelle s’affichent des scènes de vie grandeur nature. Le parcours s’intéresse ensuite à la société, en faisant le focus sur quelques aspects comme l’état sanitaire de la population, l’artisanat textile et métallurgique, le phénomène guerrier, particulièrement visible dans les nécropoles de ce territoire.

 

Puis la deuxième salle, concue comme une cave au trésor plongée dans l’obscurité et où les objets sont magnifiés par des éclairages directionnels, expose les armes provenant des inhumations de guerriers, avec des lots de lances, d’épées et de fourreaux. Le visiteur rencontre alors une femme et un homme du 4e siècle av. J.-C., grandeur nature, dont le costume emprunte parures et accessoires rassemblés dans les vitrines, entre témoins d’échanges à longue distance, objets propres au terreau culturel commun à toute l’Europe laténienne, ou au contraire esquissant des particularismes locaux.

Une place particulière est réservée à des pièces majeures représentatives de l’expression artistique celtique, fourreaux et lances décorées notamment.

La visite s’achève avec l’évocation des populations de La Tène finale via une sélection de monnaies allobroges.

 

Afin d’apporter des éclairages comparatifs aux collections du musée du Chablais, plus d’une quinzaine d’institutions ont prêté des mobiliers, œuvrant ainsi à dresser à Thonon-les-Bains en 2022-2023, à travers ce voyage en compagnie des Celtes de l’âge du Fer, le tableau d’un creuset démographique riche d’une multitude d’identités collectives et individuelles.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search