Parution prochaine – La “bataille” d’Orange

A. Deyber : La “bataille” d’Orange. 6 octobre 105 av. J.-C. Quand le destin de Rome a failli basculer

À Orange (Vaucluse), le 6 octobre 105 av. J.-C., une armée germano-celtique venue des confins de l’Europe attaque deux armées romaines de huit légions, que Rome a dépêchées dans le bas-Rhône pour lui barrer la route de la Méditerranée. Accablés sous les coups de la cavalerie et de l’infanterie ennemies, les Romains sont anéantis au terme d’une violente bataille dont les pertes furent de 70 000 et 90 000 morts, de ,40 000 à 50 000 prisonniers et d’un nombre incalculable de blessés. Leurs camps sont pris d’assaut, détruits et incendiés. Le butin, voué par les vainqueurs aux divinités de la guerre, est mis en pièces et jeté dans des gouffres ou dans des tourbillons du Rhône et ses affluents. Les prisonniers sont torturés, exécutés, puis leurs cadavres jetés dans des fosses.

Cette bataille d’anéantissement est l’une des plus grandes défaites qu’ait connues la République romaine. Elle a donné un coup d’arrêt à la conquête de la Gaule méditerranéenne qui, commencée en 121, paraissait pourtant ne pas rencontrer d’obstacles. Rome a été vaincue par des« barbares» supérieurs en nombre et en génie tactique. Elle a largement sous-estimé son ennemi, qui l’avait observée pendant des semaines pour monter sa manoeuvre. L.:armée n’a pas été capable d’opposer un front uni à des guerriers confirmés, qui se battaient pour une raison vitale: acquérir des terres où s’installer. Dans un récit vif et documenté, Alain Deyber fait vivre au lecteur l’ambiance qui régnait dans les deux camps, depuis les origines du conflit jusqu’au point d’orgue final. Cet événement, qui aurait pu changer le cours de l’histoire de l’Europe, marque le début d’une guerre entre les Gaulois et les Germains occidentaux ; les premiers déposeront les armes en 21 apr. J.-C. mais les seconds ne le feront jamais; ils continueront bon an mal an la lutte contre la puissance romaine, jusqu’à sa chute au Ve siècle apr. J.-C.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search