Atlas des oppida

Notre collègue  Gilles Pierrevelcin, avec la collaboration de Bertrand Bonaventure, Clément Féliu, Stefan Fichtl et Marco Schrickel, vient de publier l‘Atlas des oppida dans la collection Les plus grands sites gaulois.  Archéologie Vivante.

Les fermes, les villes et les capitales occupaient l’ensemble du territoire, la Gaule était prospère. Si les objets qui sont parvenus jusqu’à nous remplissent les musées, le fait que les Gaulois construisaient en bois et en terre explique qu’ils n’ont laissé aucun monument émergeant du sol. Seuls les lieux où leurs villes s’étaient implantées restent visibles aujourd’hui.
Un inventaire des plus grands oppida permet de découvrir ces sites évocateurs de la puissance de peuples qui dominèrent de grandes régions.

Format : 22 x 28 cm, 144 pages – Cartonné
plus de 280 photographies en  couleur, 28 €

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search